Aux alentours du 8 septembre – date à laquelle l’Église fête la Nativité de la Vierge Marie – à la grotte de Notre-Dame de Lourdes du Pont du Cens, à Nantes a lieu un pèlerinage organisé conjointement par la pastorale de la Santé du diocèse et la paroisse Sainte-Catherine-du-Petit-Port. Les personnes malades ou porteuses de handicap aiment s’y rassembler pour confier à la Vierge Marie l’année pastorale qui s’ouvre : sacrement de la réconciliation, messe dominicale, méditation du chapelet et procession du Saint Sacrement, chacun y puise des forces pour poursuivre la route. Le groupe de musiciens Laetare accompagne la journée pour le plaisir de tous les participants.

Le dimanche 4 septembre 2022, le pèlerinage a rassemblé quelques 800 personnes pour la messe présidée cette année par le père Jean-Marie Onfray, ancien directeur national du pôle pastoral Santé et Justice à la Conférence des Évêques de France. Celui-ci s’est particulièrement appuyé sur l’Évangile du jour, en saint Luc, au chapitre 14 “Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple”. Le père Onfray a invité chacun à choisir le recueillement à l’affairement, le silence propice à l’écoute de la Parole de Dieu plutôt que le bruits assourdissant d’une “vie bien remplie”. Des propos qui ont étonné dans cette ambiance générale de rentrée, mais aussi peut-être permis de vérifier quelques priorités.