Confiez à Dieu et à la prière de la communauté chrétienne une intention particulière, pour les vivants ou pour les morts.

Offrir une messe peut être un très beau cadeau

  • Un cadeau comme témoignage de foi : la messe est l’action du Christ lui-même et de l’église. Le Christ s’offre par le prêtre à Dieu le Père, et se donne en nourriture aux fidèles. Offrir une messe c’est poser un acte de foi.
  • Un cadeau pour dire merci : « Eucharistie » signifie « action de grâce » en grec. L’Église offre une action de grâce pour tout ce que Dieu a fait de bon, de beau et de juste dans l’homme et dans la Création. Dans l’Eucharistie, « toute création aimée par Dieu est présentée au Père à travers la mort et la résurrection du Christ » (catéchisme de l’Eglise catholique n°1359). Offrir une messe c’est célébrer la puissance de la vie et remercier le Seigneur.
  • Un cadeau au cœur de Dieu : Dieu a tellement aimé le monde qu’il lui a donné son Fils. Et il a tellement aimé son Fils qu’il l’a délivré de la mort et la Création tout entière par la même occasion. Il n’y a que de l’amour dans le cœur de Dieu. La messe est ce moment unique ou le Fils et la Création s’unissent dans un même élan d’amour vers le Père. Le cœur de Dieu ne peut rester insensible à une messe offerte pour une intention particulière.
  • Un cadeau solidaire pour votre prêtre : En offrant une messe, vous aidez le prêtre qui en perçoit l’offrande. Elle fait partie de son traitement mensuel. Le dernier de l’Eglise permet de financer la part fixe, la part variable ce sont toutes les offrandes des messes célébrées en semaine par le prêtre. Donc, une messe est un cadeau à la fois pour l’intention portée, pour le prêtre, et surtout “pour la gloire de Dieu et le Salut du monde”.

Comment procéder ?

  • Trouver la paroisse concernée en fonction de la commune.
  • Contacter la paroisse où vous souhaitez que la messe soit célébrée soit en vous rendant à la cure soit en envoyant votre demande par la Poste :
    – Indiquez vos coordonnées (tél+mail) pour confirmer la réception de votre demande.
    – Explicitez l’intention de prière c’est-à-dire l’événement ou le nom et prénom de la personne pour qui vous demandez de dire la messe.
    – Précisez la date de la messe.
  • Lors des cérémonies (obsèques…), une corbeille recueille en général les offrandes.
  • Montant proposé pour l’offrande d’une messe : 18
  • Il est possible de demander plusieurs messes pour une même intention ou pour plusieurs ( par exemple : une neuvaine, 9 messes consécutives , ou un trentain, 30 messes consécutives).
    En aucun cas la grâce reçue ne dépendra de la somme !

 Vous pouvez aussi soutenir la vie de l’Eglise en faisant un don.

Je donne à l'Église

L’offrande de messe est souvent assimilée à une intention de prière pour un défunt et ce serait oublié que les occasions de demander une messe pour un proche vivant, pour une intention particulière, sont nombreuses.

Sens spirituel

La tradition catholique permet aux fidèles de porter au cœur de la messe leur prière pour ceux qu’ils aiment et ont aimé par un geste : l’offrande de messe. Dans la communion des saints, en demandant qu’une messe soit dite à une intention particulière (action de grâce, intercession, supplication…), nous nous portons les uns les autres. Nous savons tous que la grâce est gratuite. On n’achète pas la miséricorde de Dieu en demandant une messe et en faisant une offrande à cette occasion. L’offrande est facultative et toute intention exprimée est honorée quand une demande de célébration est acceptée. Le prêtre s’engage à célébrer la messe à l’intention déterminée : cet engagement est réel il porte sur un service spirituel à accomplir. Il engage la conscience personnelle du prêtre qui a reçu l’offrande, même si c’est un de ses confrères qui célèbrent la messe à cette intention. Par l’offrande de messe nous permettons au prêtre de vivre l’offrande de lui-même. En France, l’assemblée des évêques donne une indication d’offrande de messe identique pour tout le territoire.

Sens liturgique

« Et maintenant, Seigneur, rappelle-toi tous ceux pour qui nous offrons le sacrifice : le pape, notre évêque, et tous les évêques, les prêtres et ceux qui les assistent, les fidèles qui présentent cette offrande, les membres de notre assemblée, le peuple qui t’appartient et tous les hommes qui te cherchent avec droiture. » Prière eucharistique numéro 4.