L’église sainte Madeleine, de l’Ile de Nantes, n’a jamais été achevée. Elle aurait dû être beaucoup plus grande. Par manque de moyens, le transept fut fermé en 1954 par de simples murs de parpaings qu’il fallut consolider à l’aide d’immenses contreforts métalliques. Ceux-ci furent repris par la suite et recouverts, sur le côté ouest, le plus visible, par un bardage assez neutre, pas très beau. Le genre de bardages utilisés pour des gymnases, des hangars… Pas étonnant que beaucoup de passants ignorent la vocation de ce grand bâtiment !

Perpétuelle disgraciée, l’église ne portait aucun message.

L’idée de faire de ce bardage le support d’une immense fresque vint il y a 4 ans, par la bouche d’une femme. Grâce au concours de quelques autres, d’une association d’artistes – Plus de couleurs – de généreux donateurs trouvés par Nantes Métropole, ce projet un peu fou est en train de se réaliser.

Après des mois de travail en concertation avec la paroisse et d’autres spécialistes, l’artiste Moner peint (avec son assistant Arnem) une œuvre qu’il a voulue comme un vitrail non pas éclairé de l’extérieur mais comme de l’intérieur-même de l’église. Un vitrail magnifiant la beauté de la nature réconciliée avec elle-même mais aussi avec l’humanité, toutes deux irradiées par la forte lumière du soleil.

Tous s’y retrouvent : les croyants y reconnaissent une forte symbolique et les autres puisent dans les couleurs et le sujet une source d’espoir et de réconfort. Qu’espérer d’autre !

Le 2 octobre 2021, nous profiterons de l’inauguration pour organiser une fête de quartier autour de l’évènement. En associant rencontres, ateliers participatifs, animations musicales nous espérons que cette fête soit un beau moment de rencontre avec tous : les habitants du quartier, les différents acteurs sociaux culturels, les passants, les paroissiens… pour que nous puissions continuer à mieux nous connaître et à vivre toujours plus l’invitation que nous lance cette fresque : celle d’une fraternité réelle et respectueuse, non feinte, où chacun trouve sa place, qu’il soit croyant ou non.

Pour plus d’information n’hésitez pas à visiter le site de la paroisse