Grande joie pour le diocèse : le dimanche 23 juin, à 15h30, en la basilique saints Donatien et Rogatien de Nantes, Monseigneur Percerou, évêque de Nantes a ordonné Steven Durand, prêtre et Jean Michelin, diacre en vue du sacerdoce. L’ensemble du diocèse était invité à assister à ces ordinations ou à s’y associer par la prière.

Avant cela, les deux futurs ordonnés nous avaient partagé leur cheminement.

Jean Michelin, 29 ans, sera ordonné diacre en vue du sacerdoce. 

« L’amour du Christ nous saisit » dit Saint Paul en 2 Co 5,14. C’est la grande réalité de ma vie dont je peux témoigner. Ma vocation, c’est le choix de Dieu sur moi. Je l’ai reçu comme une certitude qui s’est progressivement imposée à moi. C’est une expérience très simple et forte qui est en contradiction complète avec un projet de carrière?! Le Seigneur m’a montré que toute la richesse qu’il a déposée en moi trouverait son épanouissement et que je devais répondre en lui donnant tout, ou du moins en m’y disposant. Je me suis souvent senti dépassé, mais dans le cheminement il y a toujours eu cet immense cadeau de me sentir libre, car c’est lui qui m’a saisi et qui réalise en moi ce qu’il me demande. J’ai souvent pensé que, si effectivement je n’étais pas fait pour être prêtre, je prendrais une autre voie paisiblement. Or l’appel est demeuré, l’Eglise l’a confirmé et je suis très heureux d’y répondre.

Carquefolien de 29 ans, ma foi a grandi en famille et dans le scoutisme principalement. Je suis rentré en année de discernement après le lycée, en 2013. J’ai ensuite discerné un appel à la vie consacrée dans l’Institut séculier de Notre Dame de Vie, auprès duquel monseigneur James m’a envoyé faire le séminaire au Studium de Notre Dame de Vie. J’en suis revenu en février 2023 pour être, à temps plein, à la paroisse Saint Jean Paul II. Ma plus grande joie est de connaître peu à peu les paroissiens et d’aller à la rencontre des habitants du quartier, pour percevoir et répondre à leur soif de Dieu. « Eternel est son Amour !»

Steven Durand, sera ordonné prêtre pour le diocèse de Nantes.

J’aborde l’ordination avec gratitude pour les paroissiens qui m’ont accompagné ces dernières années. Ils m’ont témoigné de leur vie chrétienne, ouvert leur porte, encouragé dans mon parcours, parfois corrigé. Par eux, j’ai approfondi mon attachement au diocèse et mon désir de le servir dans le ministère du prêtre.
L’année diaconale permet d’apprendre un peu mieux le sens du don que me demandera le sacerdoce ministériel. En proclamant une Parole qui me dépasse et en allant vers les plus pauvres au nom du Christ, je suis davantage entré dans la dynamique apostolique de l’Église.
Cette étape marque une transition entre le confort du séminaire et l’exposition d’un ministère public. Je l’ai vécue dans une certaine solitude car je ne participe plus vraiment à la vie commune des séminaristes. Je ne suis pas non plus intégré à la fraternité diaconale du diocèse. Mais cette solitude a eu du bon pour renforcer ma relation fondamentale à Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit.
J’appréhende tout de même ma première nomination. À qui serai-je envoyé ? Avec qui vais-je collaborer ? Ferai je du bien ?
J’ai pu mesurer les attentes fortes et parfois contradictoires qui pèsent sur les prêtres. Je sais qu’on aura besoin de moi. Mais je ne crois pas être ordonné pour répondre à des besoins. On aurait trouvé plus compétent que moi pour cela. Avant tout, je désire être prêtre diocésain pour signifier la miséricorde de Dieu, qui choisit des instruments de chair pour communiquer sa grâce quelque part.

 

Podcast de l’émission du 28 mai 2024 à Radio Fidélité : « Être prêtre aujourd’hui : Steven Durand et Guillaume Le Floc’h »