Il y a 10 jours, le Dr Xavier Brunier, diacre, délégué diocésain à la solidarité lançait un appel au bénévolat afin de rassembler des médecins et infirmiers pour mettre en œuvre un centre d’accueil de migrants et personnes de la rue atteints du coronavirus, sans besoin d’hospitalisation.

A la demande des services de l’Etat, Xavier Brunier, a mobilisé les réseaux de l’Église pour assurer le suivi médical de ce centre. L’appel a été largement entendu par les infirmières et médecins et Xavier Brunier tient à remercier pour les nombreux messages reçus : « C’est une belle équipe de 15 médecins et 20 infirmières qui se constitue : Hyper professionnelle et de qualité ! Ce sont des gens très motivés dont plusieurs ont eu une expérience de coopération et de lutte contre des épidémies ».

Des soignants auprès des malades migrants ou sans-abris

On peut vraiment rendre grâce pour cet élan et le profond désir de tous ces soignants. Après la constitution de l’équipe, il a fallu établir toutes les mesures nécessaires : planning, protocole de prise en charge et pour éviter la contamination (masques, blouses, charlottes, lunettes, gants…).

Ce dispositif répond à l’obligation d’avoir un centre d’hébergement dans chaque département, spécialisé pour accueillir les personnes à la rue, en squat ou vivant en habitat précaire, malades du coronavirus.

Ils seront envoyés au centre par le dispositif mobile de soins hospitaliers ou par les urgences.

Cet accueil est installé dans un village vacances, à Saint-Aignan-de-Grand-Lieu. Dans un cadre verdoyant, des petits chalets espacés permettent des conditions optimales de confinement. La maintenance et la logistique sont assurées par la Protection Civile et la restauration par le cuisinier du centre.

Pour l’instant trois personnes sont arrivées, l’équipe de soignants  assure la visite matin et soir.

Une autre  équipe de soignants intervient  dans le dispositif de mise à l’abri de 80 sans-abris mis en place dans un hôtel à Saint-Sébastien-sur-Loire en fin de semaine dernière et confié à l’ANEF FERRER  qui connaît bien les SDF et les migrants pour les accompagner  depuis longtemps.

D’autres besoins en bénévolat

Déjà d’autres sollicitations arrivent pour accueillir des personnes en grande précarité hébergées en hôtel ou accompagnées par des associations ou des professionnels. Nous avons encore besoin d’infirmières et de médecins -plutôt jeunes et en bonne santé – pour répondre à cette situation sanitaire exceptionnelle auprès de publics particulièrement vulnérables.

Dr Xavier Brunier, Diacre, Délégué Épiscopal à la Solidarité.
Contact : xavierbrunier@gmail.com

«Prions aujourd’hui pour les sans-abri, en ce moment où l’on nous demande d’être chez nous. Que la société des hommes et des femmes prenne conscience de cette réalité et apporte son aide, et que l’Eglise les accueille ». Pape François, 31 mars 2020