La Nuit des églises, initiée par l’Église en France, est une manifestation cultuelle et culturelle inscrite dans le paysage estival des diocèses depuis 2011.

Elle bénéficie d’une reconnaissance à l’échelle nationale, et chaque année plusieurs centaines d’églises participent à l’opération.

Selon Mgr Jean Legrez, archevêque d’Albi et initiateur du projet, « cet événement répond à une double mission : d’une part permettre aux communautés chrétiennes locales, même dans les plus petits villages, de faire vivre ou de se réapproprier leur église, lieu de leur histoire et de leur enracinement ; d’autre part ouvrir leurs portes- et accueillir largement tous ceux qui se présentent : artistes, visiteurs, curieux, personnes qui s’interrogent etc. Lors d’une même semaine, partout sur le territoire de notre pays, cela constitue un signe fort d’unité et de manifestation vivante de l’Église rendue visible à travers nos églises ». Pendant une ou plusieurs soirées, chacun est invité à franchir le seuil d’une église afin de découvrir sous une nouvelle lumière, les richesses de son patrimoine de proximité grâce à des programmes variés : des visites aux chandelles ou guidées, des concerts, des chœurs, des expositions de création contemporaine et/ou d’ornements liturgiques, des lectures, des temps de prière…

La 10è édition de La Nuit des églises aura lieu du 25 juin au 5 juillet. 

En savoir + :  https://www.narthex.fr/nuit-des-eglises


Dans le diocèse de Nantes

  • Église Saint-Martin du Cellier (paroisse Saint-Pierre-sur-Loire)

    Église Saint-Martin du Cellier

    Après l’exposition en 2019 sur le thème « Hommes et Chemins », nos pas nous guident vers les arbres et vous invitent à prendre un peu de hauteur ! Ils participent à la beauté de nos paysages bocagers, de nos rives et de nos îles de Loire, de nos forêts… Au Cellier, ils forment des avenues et des parcs ou, solitaires, ils se dressent au fond des coulées. Que serions-nous sans eux ? L’arbre, c’est la vie, bien entendu, et nombre de cultures et de religions s’y réfèrent. A commencer par l’arbre de la connaissance du bien et du mal dans le jardin d’Eden, celui de Jessé rappelant la filiation humaine de Jésus, sans oublier le bois de la Croix devenue arbre de vie… Que la Vierge-Marie soit apparue au creux d’un arbre près d’ici au Marillais ou que saint Martin ait fait abattre un arbre consacré aux faux dieux comme le montre une des fresques de l’église, tout cela nous montre combien la symbolique de l’arbre est exceptionnelle. Et combien il convient de l’aimer, de le respecter et de le protéger.
    Exposition du 29 mai jusqu’au 30 octobre.