logo Formation

Centre d'Études Théologiques de Nantes


Séminaire interdiocésain de Nantes

Père Hubert Vallet, directeur
tél : 02 49 62 22 54
mail : formation.secretariat@nantes.cef.fr
L’Épître aux Hébreux

Nous introduisons ce cours par les deux premiers chapitres de l’Epître aux Hébreux. Ils posent la question du médiateur, offrant une christologie élaborée. Le culte des anges dans le mysticisme juif n’est pas sans rapport avec la célébration du Yom Kippour au premier siècle. En particulier, la figure angélique du grand prêtre lors de cette fête constitue l’arrière-fond auquel l’auteur fait référence. L’originalité profonde de cette épître est d’affirmer clairement que le Christ est grand prêtre. Nous nous arrêtons un instant sur le prestige du sacerdoce lévitique, tel qu’il s’est constitué et à l’époque du Christ.

Dans un deuxième temps, nous voyons le plan de la lettre, ou plutôt de l’homélie, en suivant de près la structure littéraire révélée par A. Vanhoye. Bien que d’autres plans aient été proposés après lui, le travail de ce grand exégète spécialiste de l’épître aux Hébreux reste la référence. Nous examinons ensuite la canonicité, l’identité de l’auteur de l’épître et celle des destinataires.

Nous pouvons alors suivre pas à pas l’Epître aux Hébreux, en distinguant trois grandes parties :

  • Dans la première partie, le Christ est présenté comme digne de foi comme Moïse  et miséricordieux dans une comparaison avec Aaron.
  • Dans la deuxième partie relevons les références à la conversion et au salut des destinataires qui encadrent cette section.  Puis, l’épître suit un ordre qui fait référence à l’entrée du grand prêtre dans le sanctuaire, non pas cependant chronologiquement, mais d’après l’importance logique. En effet l’étape centrale pour un grand prêtre est d’être agrée par Dieu. C’est ici que le Christ est dit grand prêtre à la manière de Melchisédech. Cela suppose l’étape ascendante du sacrifice qui rend le prêtre parfait. Puis l’auteur aborde l’étape descendante, l’efficacité pour le peuple, où la référence à l’eucharistie devient explicite.
  • Dans la troisième partie, nous avons une correspondance possible avec la première partie. La fresque historique des témoins traite d’une autre manière la question d’être digne de foi. L’exhortation à l’endurance dans l’épreuve peut renvoyer à l’éloge de la miséricorde du Christ. Ces correspondances entre la première et la troisième partie incitent à s’attacher à la cohérence globale de l’Epître.

En conclusion, nous récapitulons la réinterprétation du sacerdoce qu’effectue Hébreux et notons le terme « hygoumènes » signifiant ici prêtres de la Nouvelle Alliance.


Personnes ayant déjà suivi une formation biblique
Nombre maximum d’auditeurs externes : 5

Père Guillaume LE FLOC’H



Des mardis matin du second semestre (précisions à venir)

Séminaire St Jean (salle de second cycle)
18, rue de La Gourmette
44300 NANTES



63 € Règlement à l'inscription
Chèque à l'ordre de "Association diocésaine"
à envoyer à :
Service Diocésain de Formation
7, Chemin de la Censive du Tertre
44300 NANTES



Possibilité de validation dans un cursus diplômant en théologie

Inscription














Frais de participation




Imprimer la page